CARE est un espace de rencontres de type « think-tank »

Réformes des subventions: enjeux et alternatives. Mabrouk AIB- Abdelkrim BOUDRA- Mouloud HEDIR. 13 mai 2018, Sofitel, Alger.

mai 13, 2018

En 2019, le gouvernement lancera dans une wilaya-pilote le premier programme de transferts monétaires ciblés. L’objectif sera de compenser les pertes de pouvoir d’achat, conséquences des futures baisses des subventions. Pour l’application de ce programme, le gouvernement envisage de s’appuyer sur des listes de ménages démunis, établies par des mécanismes administratifs.

Poursuivre la lecture

La micro-assurance: l’inclusion des plus vulnérables. Mahrez AIT BELKACEM- Chérif BENHABILES- Ahmed HADJ MAHAMMED- Hassen KHELIFATI. 28 Mars 2018

mars 28, 2018

A la faveur de la loi de finances complémentaire pour 2015, le ministère du Travail et de la Sécurité Sociale avait annoncé son intention d’élargir  la couverture sociale de 2 millions d’agriculteurs. Dans le même temps, il avait offert aux travailleurs du secteur informel d’accéder à la sécurité sociale en se déclarant eux-mêmes à la CNAS. Cette mesure est sans conteste généreuse et vise à une plus grande inclusion des algériens à la protection sociale. Cela est louable, mais est-ce réalisable ?

Poursuivre la lecture

Global Go-To Think Tanks Index 2017: Qui sont les meilleurs think tanks tunisiens selon l’université de Pennsylvanie?

février 8, 2018

La Tunisie a-t-elle suffisamment de think tanks? Sont-ils performants? Chaque année, l’université de Pennsylvanie publie un index des think tanks qu’elle a répertoriés, pays par pays. Ce 30 janvier, la 11ème édition du « Global Go-To Think Tanks Index 2017 »vient de paraître. Il constitue le répertoire le plus complet sur les think tanks dans le monde, portant sur plus de 7815 instituts et centres de recherche dans 182 pays. HuffPost Tunisie  |  Par Wafa Samoud Publication: 06/02/2018 16h06 CET Mis à jour: 06/02/2018 16h08 CET http://www.huffpostmaghreb.com/2018/02/06/think-tank-tunisie_n_19166204.html  

Poursuivre la lecture

COMMENT RETROUVER UN PAYS « NORMAL » … L’interview de Slim Othmani à la revue ParisAlger

janvier 14, 2018

Slim Othmani, 60 ans, né à Tunis, est ingénieur informaticien de formation. Après avoir travaillé comme entrepreneur au Canada, il rentre en Algérie en 1991 et prend en 1999 les rênes de l’entreprise de boissons aux fruits NCA-Rouiba fondée par son grand-père et son père. Il en est aujourd’hui le président du conseil d’administration. En 2000, il crée le Cercle d’Action et de Réflexion autour de l’Entreprise (CARE). Il a été également fondateur de l’Association de Producteurs Algériens de Boissons (APAB). Dans cet entretien à ParisAlger, il invite les jeunes à animer la société civile pour favoriser le retour à la confiance. 

Poursuivre la lecture

Avoir de l’impact: les conditions de réussite des think tank. Isabelle WERENFELS- Aziz NAFA- Mohamed Chérif BELMIHOUB. 27 novembre 2017. Sofitel-Alger

novembre 27, 2017

La complexité croissante des développements globaux a augmenté la demande des acteurs politiques et économiques à travers le monde pour l’expertise et la recherche appliquée. Par conséquent, des milliers de Think Tank ont vu le jour au cour des dernières décennies. Le spectre de ces institutions, la qualité de leur production et surtout leur impacte sur des décisions politiques ou économiques varie largement. Pourtant les Think Tank qui réussissent à avoir un impact partagent certaines caractéristiques. En partant de l’expérience concrète du microcosme des Think Tank allemands cette conférence identifie des conditions clés pour générer de la visibilité, crédibilité et un impacte durable. Evidemment le transfert de l’expérience allemande à d’autres contextes a des limites. Mais l’argument central de cette conférence est qu’il est possible d’identifier des critères et d’établir des « best practices » pour le travail crédible et réussi des Think tank dans toutes sortes de contextes politiques et économiques – et même dans une nouvelle ère où l’objectivité du savoir basé sur l’évidence est contestée par des acteurs populistes. Bio-Express Le Dr. Isabelle Werenfels est politologue et directrice de la division Moyen Orient et Afrique à l’Institut Allemand pour la Politique et la Sécurité Internationale (SWP – Stiftung Wissenschaft und Politik). Titulaire d’un doctorat de la Humboldt Universität zu Berlin, elle a enseigné à la Freie Universität de Berlin et à l’Université de Hambourg. Elle siège dans plusieurs conseils de fondations, dont celui de l’Institut des Affaires Internationales et du Développement (IHEID) à Genève (vice-présidente du Conseil de 2010 à 2014). De 2008 à 2010 elle co-présidait l’Assemblée Générale de l’EuroMeSCo (Euro-Meditteranean Studies Commission). Avant de rejoindre la SWP, Isabelle Werenfels dirigeait la Délégation Suisse à la section de recherche et analyse au sein de la Temporary International Presence in the City of Hebron, TIPH en 1999. Mme Werenfels travaille sur une vaste gamme de sujets maghrébins, notamment l’évolution intérieure des pays de la région, les mouvements islamistes, les confréries soufis et les relations euro-méditerranéennes. Ses publications incluent  «No Rivals to the King : The Limits of Political Reform in Morocco’s enlightened Authoritarianism» (SWP Comments, May 2017, avec Ilyas Saliba), « Hashtag Solidarities : Twitter Debates and Networks in tthe MENA Region» (SWP Research Paper, Mars 2017, avec Mareike Transfeld), et « Managing Instability in Algeria » (London / New York: Routledge, 2009). Cliquer ici pour la restitution  

Poursuivre la lecture

Identité numérique pour la promotion de l’économie numérique. Hind BENMILOUD, Abderrezak HENNI, Karim CHERFAOUI, Jamel ZEROUK. 26 novembre 2017. Sofitel, Alger

novembre 26, 2017

L’identité numérique est une information sur une entité utilisée par des systèmes informatiques pour représenter un agent externe qui peut être une personne, une entreprise, une organisation, une application, un périphérique ou un objet connecté.

Poursuivre la lecture

L’apport de la blockchain et de la cryptomonnaie à l’économie numérique en Algérie . 20 novembre 2017, Hôtel Sofitel. N.BELOUAR- R.Hamza- R.Lebiz- A. Babaci

octobre 31, 2017

La blockchain dont l’application la plus connue est le bitcoin, une crypto monnaie parmi près de 950 autres, a été créé en 2008, suite à la crise de subprimes et à la perte de confiance vis à vis des banques. Cette technologie a été créée pour ne pas passer par un tiers de confiance, un intermédiaire tel une banque. 

Poursuivre la lecture