DSC06137

Lundi 23 Mars 2015 à l’Hôtel Hilton

Avec le soutien de la Délégation de l’Union Européenne en Algérie, le CARE a organisé une matinale  consacrée à l'  « Entrepreneuriat : Entre nouveau paradigme mondial et réalité locale» débat animée par Ghani Kolli -  Fondateur de Beyond Nova www.ghanikolli.com

L’ANSEJ à elle seule, a financé près de 330.000 projets depuis 1997. Des moyens colossaux ont été investis par l’État pour l’émergence d’incubateurs. Quel écosystème faudra t-il mettre en place pour assurer la pérennité de toutes ces entreprises et pour prendre en charge les projets en cours et ceux à venir?

De nouveaux paradigmes naissent, ils nous invitent à nous questionner autrement en matière d’entrepreneuriat mais aussi d’Intrapreneuriat. Il y a nécessité aujourd’hui de conjuguer la réalité locale du climat des affaires liée aux contraintes et opportunités du pays avec les nouveaux repères de l’entrepreneuriat.

DSC06121

Une startup passe par 4 étapes de croissance, à savoir la découverte de la clientèle, la validation du profil client, la création de la clientèle et la création de la société. Si, vous avez bien lu. On remarque que l'ordre peut choquer la logique traditionnelle !

De nouveaux paradigmes naissent en matière de création d’entreprise. Ils nous invitent à nous questionner autrement en matière d’entrepreneuriat mais aussi d’Intrapreneuriat. Il y a nécessité aujourd’hui de conjuguer la réalité locale du climat des affaires liée aux contraintes et opportunités du pays avec les nouveaux repères de l’entrepreneuriat.

 Sans un regard « en dehors du cadre », il est évidemment difficile de percevoir les opportunités que présente notre réalité locale. Par exemple, l’inexistence de moyens de paiement en ligne est à l’origine de création d’entreprises innovante qui on pu combler partiellement ce déficit pour offre des services de guichet unique de paiement de facture courantes telles que l’électricité, le gaz, le téléphone, et même des promotions e-commerce ce qui facilite le développement de ce secteur. Pleins d’autres exemples peuvent être donnés pour démontrer que le contexte local, pour peut qu’on lui applique des modèles innovants en matière d’entrepreneuriat, peut être une source d’inspiration pour les entrepreneurs.

Les entreprises déjà établis peuvent elle aussi profiter de leur taille pour régénérer leur cycle d’innovation afin d’agir comme des startup s’agissant soit de nouveaux produits, nouvelles activités, nouveaux marchés et parfois même complètement de nouveaux modèles d’affaire, imposés pour les changements d’une industrie donnée.

DSC06098Ces recettes « magiques » que peuvent appliquer autant les startup que les entreprises établis se résument, de façon non exhaustive, à une série de concept pragmatiques et issues de recherches poussées et d’expérimentations dans le domaine de l’entrepreneuriat, nous citons à titre illustratif trois (03) concepts :

  1.    Modèle d’affaires nouvelle génération : contrairement au Plan d’Affaires (Business Plan) qui retrace les projections d’une entreprise sur 3 ou 5 ans, nous considérant que le vrai potentiel d’une entreprise ou d’un projet, réside véritablement dans sa capacité à :
    • créer une proposition de valeur
    • acheminée par des canaux pertinents
    • à destination d’une clientèle cible qui en démontre le besoin et disposée en à payer le prix
    • tout en se basant sur une relation clientèle privilégiée
    • afin de générer des revenus soutenus visant le profit
    • Tout cela nécessitant des activités clés créant la valeur,
    • En mobilisant des ressources clé disponibles à l’interne
    • Ou des partenaires clé mis à contribution
    • Moyennant une structure de couts soutenant le tout de façon cohérente

 Modèle de proposition de valeur : Justement, puisque le point central d’un modèle d’affaire est la proposition de valeur, ce modèle DSC06115 (canevas) nous permet d’extrapoler parfaitement celle-ci au(x) segment(s) de marché(s) ciblé(s). La proposition valeur se décline ainsi en trois quadrants :

    1. Produits et services qui soutiennent la proposition de valeur pour répondre aux besoins du client en terme de « Travail à faire » que ce soit fonctionnel, social, émotionnel ou des tâches de base dans un contexte donné et selon un degré d’importance et d’urgence du besoin.
    2. Possibilités de gains : La proposition de valeur doit clairement démontrer que le client est heureux avec les gains qu’elle lui crée et ceux qu’elle renforce, qu’ils soient d’ordre fonctionnel (utilitaire), social, émotionnel (positif), ou d’économie de couts. La proposition de valeur arrive t-elle à satisfaire les souhaits du client ou à les dépasser même ?
    3. Antidouleurs : La proposition de valeur, tel un cachet d’aspirine, doit pouvoir remédier à des maux dont souffre le client en réduisant ou éliminant des situations et des coûts indésirables, des émotions (négatives), et des risques encourus. La proposition de valeur met-elle fin à des difficultés rencontrées par le client ?
  1. Lean Startup et Lean Entreprise: « Échouer vite. Réussir au plutôt ».

Voilà la devise du Lean Startup. Ce concept est empreinté au Lean Manufacturing qui vise à optimiser les processus de dans une entreprise de fabrication. Le Lean Startup ou Lean Entreprise visent l’optimisation des résultats obtenus par rapport aux efforts ressources investies dans un projet ou une idée. Le Modèle (ou Canevas) repose sur les éléments qui renforce le Business Model évoqué plus haut : PROBLEME |CLIENTELE |PROPOSITION DE VALEUR UNIQUE |SOLUTION | INDICATEURS CLES |CANAUX |COUTS |REVENU |AVANTAGES CONCURRENTIELS

DSC06117Si l’on zoom sur le développement de la clientèle nous devons considérer les 5 facteurs clés suivants :

  1. Sortez de chez vous. La création d'une entreprise ne doit pas seulement être pensée dans un bureau. Il faut aller sur le terrain rencontrer les clients potentiels.
  2. La théorie des types de marché. Le type de marché définit le type de challenge que va devoir surmonter l'entreprise pour réussir.
  3. Trouver un marché pour le produit. Il faut sortir des stéréotypes et aller à la rencontre des "vrais" clients.
  4. La phase de croissance du produit et de la société. Une startup passe par 4 étapes de croissance, à savoir la découverte de la clientèle, la validation client, la création de la clientèle et la création de la société. On remarque que l'ordre peut choquer la logique traditionnelle.
  5. Apprentissage et itération. Le succès d'une startup passe par l'apprentissage et les itérations. Il ne s'agit pas d'une reproduction linéaire.

En conclusion, il faut tout un écosystème pour accompagner les startups et même les entreprises qui souhaitent profiter la « Startup Attitude ». Nous mettons à disposition de tous les acteurs un cadre (canevas) d’écosystème de startup qui peut permettre de cartographier les parties prenantes et initiatives actuelles et travailler sur ceux qui manquent afin de renforcer le positionnement d’une ville, d’une région, d’un pays en matière d’attractivité entrepreneuriale, socle de la création de richesse et d’innovation.

    Communique de presse LMC 23 Mars 2015

Présentation : http://prezi.com/xqj3yf0p7mgn/?utm_campaign=share&utm_medium=copy&rc=ex0share 

A propos de CARE

CARE est un espace de rencontres de type « think-tank », autour de valeurs partagées et d’une volonté d’agir. Sa mission est de contribuer à l’amélioration des conditions d’un développement économique et social durable du pays, à travers la réflexion, la communication et la promotion de toute initiative économique positive.

 

Siège de CARE

CARE - Cercle d'Action et de Réflexion Autour de l'Entreprise.

122 Logt Bt A1 Appt16 - Said Hamdine BMR - Mob. 05 60 12 13 35 - Tél/Fax 021 91 01 97 - Email : contact@care-dz.org - www.care-dz.org

Nous suivre sur Twitter