M. Guitouni s'entretient avec le SG du Forum des pays exportateurs de gaz

ALGER- Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a reçu dimanche à Alger le secrétaire général du Forum des pays exportateurs de gaz (Gas exporting countries forum-GECF), Yury P. Sentyurin, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Lors de cet entretien qui s’est déroulé en marge d’un atelier dédié à la digitalisation dans le secteur des hydrocarbures, M. Guitouni a salué les « avancées » accomplies dans l’implémentation en Algérie de l’Institut de recherche du gaz (GRI) relevant du GECF, tout en soulignant les efforts de cette organisation internationale à l’effet de désigner les membres du Conseil scientifique de son institut de recherche, qui tiendra sa réunion inaugurale lundi à Alger.

« Le GRI est un instrument stratégique qui illustre la décision des pays membres du GECF d’étendre leur collaboration à la recherche scientifique et technique dans le domaine du gaz », a déclaré M. Guitouni cité dans le communiqué.

 Le ministre a également exprimé sa satisfaction quant au nombre et à la pertinence des projets de recherche proposés par l’Algérie et les autres membres du GECF et qui seront examinés par le Conseil scientifique.

De son coté, le secrétaire général du GECF a considéré que l’implémentation du GRI en Algérie était « une priorité », ajoutant que le comité scientifique est une composante « fondamentale » du processus de construction de l’Institut.

Pour rappel, la décision de créer, en Algérie, l’Institut de recherche sur le gaz (GRI) a été prise lors de la 19ème réunion ministérielle du GECF, tenue le 4 octobre 2017 à Moscou.

Le GECF a adopté cette décision à l’unanimité lors du 4ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du forum, tenu le 24 novembre 2017 à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie.

Il a été également décidé de mandater le Conseil exécutif pour prendre toutes les mesures nécessaires à la mise en œuvre de cette décision et d’affecter 2,4 millions de dollars du fond de réserves du GECF pour financer la période d’initiation de deux ans, à partir de 2018.