Vers le transport de 17 millions tonnes/an par chemin de fer d’ici 2022

 

BORDJ BOU ARRERIDJ – Le ministre des Travaux Publics et du Transport, Abdelghani Zaalane, a indiqué mardi soir à Bordj Bou Arreridj « l’élaboration d’un programme de transport de 17 millions tonnes/an par voie ferroviaire d’ici 2022 ».

Lors de l’inspection de la base logistique du port sec de Tixter attaché au port de Bejaia, le ministre a souligné que le gouvernement ambitionne de réhabiliter le transport par voie ferroviaire en notant que cette base est « un modèle » du transport intermodal du fait de disposer d’une voie ferroviaire et de sa proximité de l’autoroute Est-ouest.

Plus de 60 % des mouvements du port de Bejaia se font avec les wilayas voisines,  Bordj Bou Arreridj, Sétif, M’sila et Bouira, a souligné le ministre estimant que cela concrétise « le développement des bases logistiques dans le pays sans lesquelles l’on ne peut parler d’exportation ou d’importation ».

« Nous avons 20 bases logistiques réalisées à travers le pays et 10 autres sont en cours de réalisation », a-t-il indiqué assurant que le mérite de ces réalisations revient au programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika d’encouragement des exportations hors hydrocarbures puisque ces bases permettent à l’opérateur d’effectuer sur place toutes les opérations douanières, administratives et d’embarquement liées à l’exportation ou l’importation « en peu de temps et à moindre coût ».


Lire aussi : L’UMA relance le projet d’une ligne ferroviaire reliant l’Algérie, la Tunisie et le Maroc


Lors de la mise en service de la gare routière de classe A au chef-lieu de wilaya, M. Zaalane a indiqué qu’au cours des deux dernières décennies, 81 grandes gares routières ont été inscrites dont 74 ont été réceptionnés à l’instar de celle de Bordj Bou Arreridj.

Reconnaissant le déficit en entretien des réalisations existantes dont les gares routières, le ministre a assuré que la priorité sera donnée à l’avenir à l’entretien pour garantir la pérennité de ces infrastructures.
Le ministre a en outre inspecté le chantier de réalisation d’un tronçon de 10 km de la RN-103 entre Bordj Ghédir, Ouled Sidi Mansour et Maadhid et a insisté sur l’accélération de sa réalisation afin de désenclaver les localités de la région.

Il a appelé à programmer le doublement de 50 km du chemin de wilaya CW-42 entre Bordj Ghedir et Bordj Bou Arreridj et a fait état du lancement de plusieurs études de routes dont la voie de contournement d’El Achir qui connait un intense trafic.

Il a également inauguré une trémie  sur la RN-5 et CW-42 au centre-ville de Bordj Bou Arreridj, un centre de formation de conducteurs de véhicules de transport de voyageurs et marchandises et les travaux des installations sur l’autoroute Est-ouest.