Ressources en eau: plusieurs projets réalisés en 2016 en dépit des difficultés

ALGER – Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib a indiqué, mercredi à Alger, que son secteur a réalisé plusieurs projets et infrastructures en 2016, en dépit des difficultés d’ordre financier, technique et administratif qu’il a rencontré.

Lors de son audition par la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l’examen du projet de loi portant règlement budgétaire de l’exercice 2016, sous la présidence de M. Toufik Torch et en présence du ministre des Relations avec le parlement, Mahdjoub Bedda, le ministre des Ressources en eau a fait état de réalisation de plusieurs projets notamment en matière de mobilisation des eaux, d’alimentation en eau potable, d’irrigation et d’assainissement sanitaire.

S’agissant de la mobilisation des eaux, M.Necib a rappelé la réception du barrage d’Ouldjet Mellegue (Tébessa) d’une capacité de 156.4 millions/m3 et 107 puits d’une capacité de production dépassant les 128 millions m3/an destinés à l’amélioration de la distribution de l’eau potable au profit des citoyens.

Pour ce qui est de l’alimentation en eau potable, le ministre a fait état de la réception de 1550 km de canaux de distribution au niveau de différentes wilayas, d’un réseau de distribution de 2.990 km, trois (03) transferts d’eau d’une longueur de 190 km, outre la réception de 244 réservoirs d’une capacité de 230.640 m3 dans différentes wilayas.

Outre la délivrance de 522 km de réseaux d’assainissement à travers différentes régions, le ministre a relevé la réception, en 2016, de quatre (4) stations d’épuration des eaux usées d’une capacité de traitement globale de 450.000 équivalent/habitant (EH) et de six (6) projets de collecte d’eaux usées et de prévention contre les inondations.


Lire aussi: Necib: amélioration sensible du taux de raccordement aux réseaux de distribution de l’eau


Quant à l’irrigation agricole, quatre (4) projets ont été réalisés, selon le ministre, pour les grandes surfaces irriguées d’une superficie globale de 10.024 hectares.

Toutes ces réalisations, a-t-il poursuivi, ont permis au secteur de réaliser des indicateurs positifs en 2016, à savoir un taux de 98% pour le raccordement au réseau d’eau potable et de 90% au réseau d’assainissement.

Selon M. Necib, la moyenne journalière d’approvisionnement des citoyens en eau potable a atteint 180 litres, tandis que le taux de remplissage des barrages s’est élevé à 56%.

Détaillant le budget fonctionnement allouée à son secteur en 2016, de l’ordre de 17,616 milliards DA, le ministre a fait savoir que 7,878 milliards DA ont été consacrés aux dépenses de fonctionnement central, 8,374 milliards DA aux services décentralisés, et 1,36 milliards DA pour les activités ayant trait à l’environnement.


Lire aussi: Necib: 60% des inondations sont causées par les oueds pollués


Il a rappelé, par ailleurs, que son secteur avait bénéficié d’une autorisation de programme de l’ordre de 183,845 milliards DA au titre de l’exercice 2016, dont 99 milliards DA destinés au nouveau programme, et 84,845 milliards DA à la réévaluation des programmes en cours.

Pour ce qui est de la mobilisation des eaux, poursuit M. Necib, 72 forages profonds d’une capacité de production de 42,3 millions m3/an ont été réalisés, quatre (4) études préliminaires ont été réalisées pour les projets d’étude de faisabilité, de réhabilitation des barrages et l’entretien de leurs équipements, en sus des études d’expertise et de constat.

S’agissant de l’Alimentation en eau potable (AEP), le ministre a fait état de la réalisation de 45 réservoirs d’une capacité de 69.460 m3, de 427 km de canalisations principales et de 780 km de réseaux de distribution.

Concernant l’irrigation agricole, le ministre a fait état de l’entame de quatre (4) travaux d’équipement de Grands périmètres d’irrigation d’environ 12.000 hectares, à savoir le projet du périmètre irrigué de Zit El Anba (w.Skikda) sur une superficie globale de 4.500 ha, le réaménagement du périmètre d’irrigation agricole de Tagharist (w.Bejaïa) d’une surface globale de 1.000 ha, ainsi que l’équipement du périmètre plateau de Mostaganem sur 6.000 ha.

Le ministre a précisé que son secteur avait bénéficié, en 2016, d’une enveloppe budgétaire globale s’élevant à 291 milliards DA, dont 169 milliards DA avaient été consommés.

M. Necib a indiqué que son secteur avait connu une grande dynamique, depuis 1999, à travers les investissements réalisés ou en cours, tout en accordant une grande importance à la gestion de proximité du service public d’eau et à l’entretien continu des moyens et équipements.