Règlement budgétaire 2016: enveloppes supplémentaires pour l’habitat

ALGER – Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar a affirmé, jeudi, que son secteur avait bénéficié de ressources supplémentaires, après la consommation intégrale de son enveloppe budgétaire en 2016, dénotant du « grand intérêt » accordé par l’Etat en vue de garantir le logement au citoyen.

Lors d’un exposé présenté devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), dans le cadre de l’examen du projet de loi portant règlement budgétaire de 2016, M. Temmar a indiqué qu’en dépit du plafonnement des budgets impartis en 2016, en plein dégringolade des cours du pétrole, le secteur de l’Habitat a bénéficié, néanmoins, d’enveloppes financières supplémentaires, dénotant du « grand intérêt » accordé par l’Etat en vue de garantir le logement au citoyen.


Lire aussi: APN: présentation du projet de loi de Règlement budgétaire 2016


A cette occasion, le ministre a souligné que les affectations budgétaires finales allouées en 2016, au titre du budget de fonctionnement, étaient de l’ordre de 21,34 milliards de dinars, réparties sur les services centraux (1,24 milliards de dinars) et les services extérieurs (20,10 milliards de dinars), ajoutant que les affectations plafonnées ont été estimées, durant la même année, à 15,85 milliards de dinars.

Les dépenses à la clôture de l’exercice financier 2016 ont atteint une valeur de 19,50 milliards de dinars, soit un taux de 123%, contre 78,6% en 2015.

Parmi les principaux points relevés lors de l’exécution du budget de fonctionnement de 2016, le plafonnement des dépenses de fonctionnement à 15,85 milliards de dinars, et la hausse de la consommation des crédits plafonnés par le ministère des Finances, induite essentiellement par l’application des dispositions judiciaires en matière d’expertises judiciaires et l’indemnisation des différents justiciables ».

Il s’agit également, selon le même responsable, de l’exécution des jugements relatifs aux indemnisations pour dommages corporels, en mobilisant des affectations supplémentaires d’une valeur de 0,039 milliards DA pour la prise en charge des frais de participation de l’Algérie à la Foire internationale, organisée à Milan, ajoutant que le solde restant de l’année 2016 est estimé à 1,82 milliards DA contre 5 milliards DA en  2015.


Lire aussi: Temmar réaffirme la poursuite des efforts de l’Etat pour résoudre le problème du logement 


« Il a y a lieu de signaler que l’année 2016 avait enregistré une hausse notable en matière de consommation des enveloppes budgétaires, soit + 13% par rapport à 2015 », a-t-il précisé.

Concernant le budget d’équipement, le ministre a fait savoir que l’ensemble des affectations finales mobilisées fin 2016 étaient de 927,59 milliards DA dont 505,2 milliards DA destinés au Fond national du logement (FONAL) et 422,57 milliards DA pour le budget d’équipement.

M. Temmar a indiqué, par ailleurs, que les crédits plafonnés s’élevaient à 355,36 milliards DA, alors que le solde restant jusqu’au 31 décembre 2015 est estimé à 295,68 milliards.

Evoquant la consommation des crédits octroyés jusqu’au 31 décembre 2016, le ministre a indiqué qu’elle avait atteint 414,29 milliards DA, soit 116,60% du montant global de consommation plafonné, fixé à 355,36 milliards de dinars.