GENEVE – Le président exécutif et fondateur du Forum économique mondial de Davos, Klaus Schwab, a affirmé mercredi à Genève que l’expérience algérienne en matière de développement est très « importante », couronnée par un « succès », appelant les membres du Forum à tirer profit de cette expérience qu’il a qualifié « d’extraordinaire ».

S’exprimant au terme de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, M. Schwab a indiqué que « l’expérience algérienne reste une approche intégrée » en matière de développement dont « il faudrait s’en inspirer ».

« L’expérience de l’Algérie, en matière de développement, a connu un succès dans plusieurs domaines », a affirmé  M. Schwab dans le même contexte, évoquant notamment les secteurs économique et social.

Le président exécutif et fondateur du Forum économique mondial a, en outre, ajouté, que « le pays (l’Algérie) jouit d’une stabilité ressentie par les populations », saluant, à la même occasion, « le combat mené par l’Algérie contre le terrorisme ».

Le fondateur du forum de Davos, Klaus Schwab et le président du Forum économique mondial, Borge Brende, ont été reçu mercredi par M. Messahel, en marge des travaux de la première journée de la table-ronde portant sur la relance des négociations entre le Maroc et le Front Polisario, tenues sous la présidence de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental, Horst Kohler, pour le règlement du conflit du Sahara occidental.

Au cours des entretiens qui les ont réunis, M. Messahel s’est félicité de la qualité des relations entretenues entre l’Algérie et le Forum économique mondial et de la volonté réitérée de donner une plus grande portée et une dimension stratégique à la coopération bilatérale.

Les deux parties ont rappelé la participation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Forum de Davos en janvier 2001, à la veille du lancement avec les Présidents sud-africain Thabo Mbeki et Nigérian Olusegun Obasanjo, de l’initiative du Nouveau Partenariat pour le Développement l’Afrique (NEPAD).

Les deux parties ont, par ailleurs, examiné les voies et moyens à même de poursuivre le renforcement des relations entre l’Algérie et le Forum économique mondial et d’explorer de nouveaux domaines de coopération.