Les contrats liant les partenaires, clé de voûte de la réussite du transfert de la part locale sur les projets en coproduction.

Afin de répondre aux enjeux identifiés du secteur automobile, l’Algérie se doit de mettre en œuvre ses critères de différenciation sur le plan régional face à ses pays voisins, mais aussi se recentrer sur les métiers sur lesquels elle est compétitive.

Mondialisée, exposée à une concurrence très forte, confrontée à des exigences normatives pointues, la filière automobile ne peut réussir en Algérie que par la mise à disposition d’une feuille de route pluriannuelle claire qui nous permettrait d’avoir une vision précise de la progression de l’intégration locale sur les projets en coproduction et qui tiendrait compte des capacités réelles de notre tissu de sous-traitants.

  • Qu’est-ce qu’on entend par « Intégration Locale » ; « Part Locale » ?
  • Comment sont structurés les contrats à forte dimension industrielle ?
  • Comment sont négociés ces contrats entre partenaires étrangers et les pays tiers ?
  • Quelle forme ont ces contrats qui devraient permettre un transfert de la part locale ?

Ce sont là les questions auxquelles répondra notre intervenante qui viendra par ailleurs nous présenter le « Contrat de filière », objet de la 2ème édition des assises de l’Industrie Automobile et Véhicules organisées par l’UPIAM et qui s’ouvriront à Sétif le 26 Novembre 2018 pour être clôturées le 19 Décembre 2018 à Alger.

Le contrat de filière est un programme qui prendrait la forme d’un dialogue Public-Privé de haut niveau structuré, organisé et piloté sous un mode projet, avec à la clé un système d’évaluation qui nous permettrait de savoir où on en est, où est ce qu’on va et ce qui reste à faire en matière d’intégration locale sur les projets industriels en coproduction.

Latifa TURKI-LIOT, présidente de l’Union Nationale Professionnelle Industrie Automobile et Mécanique (UPIAM)- Membre Élue du Bureau du CNC-DPME.

Modération: Hind BENMILOUD, vice-président de CARE.

PPT Contrats de filières

Revue de presse