L'Algérie souhaite le maintien des accords de 2016 de l'Opep et des pays non-Opep

BEJAIA – Le Président directeur général (Pdg) de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, a indiqué jeudi à Béjaia, que l’Algérie souhaite « le maintien de l’accord de décembre 2016 » de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et non-Opep, lors de la réunion de septembre prochain à Alger.

« Ce que nous souhaitons est que l’accord de 2016 soit maintenu« , a-t-il indiqué. Cependant, a-t-il nuancé, « ce qui se passe actuellement aura certainement avec, notamment, la conjoncture politique actuelle aux Etats-Unis et au Moyen-Orient, un impact sur la réunion que personne ne peut prévoir« .


Lire aussi : La stratégie SH 2030 placera Sonatrach au rang des cinq grandes compagnies pétrolières mondiales


L’accord, signé en décembre 2016 entre onze (11) producteurs de pétrole non-Opep et 13 pays membres de l’Opep, prévoit une baisse de la production pétrolière de 1,8 million de barils par jour pour maintenir l’équilibre sur le marché mondial.