Les premières agences bancaires d’Algérie poste seront déployée en 2019

TIZI-OUZOU – Les premières agences bancaires d’Algérie poste seront déployée en 2019, a annoncé mardi à Tizi-Ouzou la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun.

S’exprimant lors d’un point de presse qu’elle a animé en marge de sa visite de travail dans la capitale du Djurdjura, Mme Faraoun, a expliqué que le projet d’une banque postale qui « était une idée il y a quelques années commence à se concrétiser à présent. Algérie poste a dépassé ses problèmes budgétaires et réalise depuis deux ans des résultats positifs qui lui permettent de financer ses programmes d’investissement et de développement ».

« Une fois l’étude économique finalisée, nous commencerons le déploiement de ce nouveau service, et ce n’est qu’en 2019 que nous commencerons à parler des premières agences bancaires. » Mme Houda-Imane Faraoun.

Une étude financière, économique et d’opportunité est en cours d’élaboration et une opération de mise à niveau des bureaux de postes à permis de mettre ces structures aux normes bancaires. « Une fois l’étude économique finalisée, nous commencerons le déploiement de ce nouveau service, et ce n’est qu’en 2019 que nous commencerons à parler des premières agences bancaires », a indiqué la ministre, précisant qu’avant cette échéance « il y aura peut être quelques services qui s’apparentent aux services bancaires qui commenceront à se déployer au niveau d’Algérie poste ».


Lire aussi : La loi sur la poste et les communications électroniques publiée


Mme Faraoun qui avait procédé durant sa visite dans la wilaya à la réouverture, après travaux de réhabilitation, de quatre bureaux de poste aux villages Tizra Aissa (Ait Yahia Moussa), Timizart Loghbar (Tizi-Ouzou), Tala Amara (Tizi-Rached), et Tamaassit (Aghribs) fermés durant la décennie noire, a observé que ces remises en service marquent le retour de la stabilité et de la sécurité dans ces régions isolées de la wilaya.

Pour La sécurisation de ces bureaux contre le banditisme, un projet est lancé au niveau national pour les agences de vidéo surveillance. « Algérie poste a déjà passé le marché avec une entreprise public et le déploiement de ces équipements prendra quelques mois », a-t-elle rappelé.

Elle a observé que 32 bureaux de poste étaient fermés pour des raisons sécuritaires. « Une opération a été inscrite pour la réhabilitation et la réouverture de 29 structures dans une première étape dont 12 ont déjà rouverts et les 17 restants seront mis au service des citoyens d’ici la fin de l’année en cours », selon les explications fournies par les représentants d’Algérie poste. 

« Aujourd’hui la wilaya de Tizi-Ouzou récolte les fruits du programme du Président de la République Abdelaziz Bouteflika pour le recouvrement de la sécurité, de la stabilité et du développement du pays », a rappelé Mme Feraoun.

Outre le programme de réouverture de bureaux de poste fermés, la ministre a annoncé l’ouverture de nouvelles agences pour répondre à la croissance démographique au niveau local et réduire l’actuel taux de couverture de la wilaya par Algérie poste qui est de 700 habitants/bureau de pour le ramener à moins de 5000 habitants/bureau.

La ministre a rassuré que le déploiement d’Algérie poste se fera au niveau de tous les villages de la wilaya, et que la densité de la population ne sera pas une contrainte à ce programme. « La difficulté du déplacement pour les habitants des villages éloignés nous impose la nécessité d’ouvrir un bureau de poste dans chaque village, même s’il compte moins de 1000 habitants », a-t-elle dit.


Lire aussi : Le premier bureau de poste ambulant pris d’assaut au niveau de la promenade des Sablettes (Alger) 


Mme Faraoun qui avait procédé au lancement du projet FTTH au profit de 1064 logement du Pôle d’excellence de Oued Fali, dans la commue de Tizi-Ouzou, en rappelant que cette wilaya est parmi les cinq circonscriptions pilotes (avec Oran, Blida, Alger et Bouira) qui vont recevoir ce service. Cette nouvelle technologie sera généralisée vers d’autres zones une fois ce site pilote entré en commercialisation. Elle a aussi observé que l’ensemble du territoire de la wilaya sera couvert par la fibre optique. 

S’agissant de la 4G LTE, Mme Faraoun a observé que la wilaya compte 78 stations assurant une couverture de 94%.

A une question sur la vitesse du débit internet, la première responsable du secteur a dénoncé les statistiques publiées par certaines entreprises et des vendeurs d’équipements « qui sont parfois un peu déçu de n’avoir pas été choisis, mais quant à placer l’Algérie à l’avant dernière position cela est tout simplement ridicule », a-t-elle relevé.

Concernant le déploiement des terminaux de paiement électronique, dont le besoin exprimé au niveau national est de plus de 3 millions d’équipements, Mme Faraoun a rappelé que dans le cadre de l’encouragement et du soutien de la production et de l’économie nationales, un marché a été passé entre Algérie poste et l’ENIE de Sidi Bel Abbes qui s’est engagée à se doter de plusieurs chaînes de production pour augmenter ses capacités.

« Il s’agit d’un grand marché. Plutôt que de les importer, nous avons préféré prendre quelques mois supplémentaires pour avoir un produit national. Une fois les premiers produits homologués pour s’assurer qu’ils ne porteront aucun préjudice aux transactions financières nous entamerons la généralisation de ces TPE. Aussi l’échéance du 31/12/2018 ne suffirait pas. Il y’aura certainement une prorogation des délais », a-t-elle observé.