ALGER – Le groupe Sonatrach mène actuellement des discussions avec trois partenaires étrangers pour la réalisation en partenariat des projets pétrochimiques, a déclaré mardi à l’APS, son P-dg, Abdelmoumene Ould Kaddour.

« Le groupe Sonatrach est en train de travailler dessus avec le français Total et l’italien Eni ainsi qu’avec un partenaire turc, et d’ici la fin de l’année en cours, nous allons aboutir à des résultats dans ce cadre », a indiqué M. Ould Kaddour à l’issue de la cérémonie de signature d’une convention pour la cession au groupe Sonatrach des parts d’ABB Italie (50%), et ce, dans la Société algérienne de réalisation de projets industriels « Sarpi ».

Pour rappel, le groupe Sonatrach avait conclu, en janvier 2017, un protocole d`entente avec la société italienne Versalis (filiale du groupe italien ENI) pour la réalisation d`études relatives à des projets pétrochimiques.

Le protocole d’entente avec Versalis (filiale à 100% d`ENI) porte sur les études de faisabilité de réalisation de complexes pétrochimiques en Algérie, et le renforcement de la coopération entre les deux sociétés dans le domaine de la pétrochimie.

En avril 2017, le Groupe Sonatrach et la compagnie française Total avaient signé un accord qui permettra, entre autres d’élargir la coopération entre les deux parties dans la pétrochimie.

A signaler que le premier responsable du groupe Sonatrach avait indiqué en juillet dernier lors d’une visite à Gassi Touil qu’ »il y’ avait  tout un programme de développement de la pétrochimie en cours de maturation qui commencera à prendre forme au début de l’année 2018″.