Cour des comptes: lancement de la préparation à l'application des ODD

ALGER – La Cour des comptes a lancé mercredi à Alger la revue de préparation du gouvernement à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030 adoptés par les pays membres de l’ONU en 2015.

Prenant le relais des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) 2010-2015, ce programme onusien comprend 17 objectifs sur trois (3) dimensions du développement durable: économique, sociale et environnementale.

Ces 17 objectifs concernent essentiellement l’éradication de la pauvreté, l’amélioration de la sécurité alimentaire, la santé, l’éducation, la gestion durable de l’eau, les énergies propres, les villes et communautés durables, la lutte contre les changements climatiques, la paix, justice et institutions efficaces.

Pour accompagner la préparation du gouvernement à la mise en œuvre des ODD, la Cour des comptes a lancé une revue lors de cette rencontre qui a regroupé  les  différents acteurs concernés par les ODD dont les représentants des ministères respectivement des Affaires étrangères et des Finances ainsi que l’Office national des statistiques (ONS).

Cette revue vise à évaluer les dispositions prises pour l’atteinte des ODD par l’Algérie et contribuer, à travers cette revue, « à consolider la transparence et à améliorer les politiques publiques et la promotion de la bonne gouvernance », a indiqué le président de cette institution du contrôle, Abdelkader Benmaarouf.

Dans ce cadre, il a été procédé à un partenariat entre la Cour des comptes et son homologue des Pays-Bas dans le cadre d’un mémorandum d’entente qui vise à bénéficier de l’expérience néerlandaise dans ce domaine.

Pour mener à bien cette revue, un plan a été élaboré par la Cour des comptes en se basant sur la prise de contact avec les principaux concernés, qui sera suivi d’entretiens pour expliquer la problématique de la revue.

Par la suite, il sera procédé à l’analyse des données collectées de différentes sources avant d’établir un rapport qui sera remis au Premier ministre, dans lequel il sera retracé les constats de la Cour qui découlent des faits et analyses, les conclusions et la formulation de suggestions.

De son côté, un magistrat au niveau de la Cour des comptes, Ahmed Saadi, a expliqué que la revue de la préparation du gouvernement à mettre en œuvre les ODD repose sur le modèle des sept étapes développé par la Cour d’audit néerlandaise en partenariat avec la Cour des comptes européenne.

Ce modèle a été présenté durant le Congrès international des institutions supérieures de contrôle des finances publiques en décembre 2016 à Abou Dhabi.

Le modèle examine sept éléments clés qui déterminent si un gouvernement est prêt ou non à relever le défi des ODD à l’horizon 2030.

Ces éléments sont l’engagement politique et la reconnaissance de la responsabilité nationale conformément aux principes du développement durable, la sensibilisation du public et l’encouragement du dialogue avec les parties prenantes, l’attribution des responsabilités à un niveau ministériel ou autre niveau approprié, l’allocation des moyens financiers appropriés et d’autres ressources, l’établissement de mécanismes de responsabilisation, la préparation des plans détaillés pour l’application des ODD aux niveaux national et infranational, y compris la définition du rôle des différents acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux et la définition de la manière d’atteindre les différents buts et objectifs de manière intégrée et cohérente.

Ils portent également sur la conception et la mise en place des systèmes pour mesurer et surveiller les objectifs et les cibles des ODD, l’établissement des bases de référence pour les différents indicateurs et la mise en place des dispositifs de suivi et d’établissement des rapports sur les progrès des ODD impliquant toutes les parties prenantes.

Pour sa part, le représentant du ministère des Affaires étrangères, Merzak Belhimer, a rappelé que l’Algérie, qui a participé à l’élaboration de l’agenda 2030, a intégré les ODD dans la démarche de planification du développement national et l’utilisation durable des ressources naturelles du pays.

Pour le suivi de la mise en œuvre des ODD, l’Algérie a mis en place en 2016 un comité interministériel de coordination sous l’égide de ce ministère et dans lequel sont présents les différents département ministériels et institutions et organismes nationaux concernés par les ODD.

Il a ainsi fait savoir que ce comité est sur le point de finaliser un rapport national d’étape (2016-2018) sur la réalisation des ODD en Algérie pour sa présentation volontaire au niveau de l’ONU.

Le comité aura également à préparer les différents documents sur le suivi des ODD que devra soumettre l’Algérie devant les instances régionales et internationales.