Guitouni s'entretient à Mascate avec le président du Forum des pays exportateurs du gaz

ALGER – Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, s’est entretenu samedi à Mascate (Sultanat d’Oman), avec le président du Forum des pays exportateurs du gaz (Gas exporting countries Forum-GECF), Yury P. Sentyurin, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors de cette entrevue, tenue la veille du déroulement de la réunion du Comité de suivi conjoint Opep et non Opep, les deux responsables ont abordé les perspectives des marchés et des industries gazières dans le monde, a précisé la même source.

Les deux parties ont également discuté de la feuille de route à mettre en œuvre pour implémenter l’institut de recherche du gaz en Algérie.

Pour rappel, lors de la 19eme réunion du GECF tenue le 04 octobre 2017 à Moscou (Russie), les membres du Forum avaient décidé, sur proposition de l’Algérie, la création de l’Institut de Recherche du Gaz du GECF en Algérie, ce qui constitue une « une décision historique et une « étape importante dans le renforcement du GECF et dans l’approfondissement et l’élargissement de la coopération entre nos pays », avait déclaré le ministre.

L’institut sera un excellent instrument « qui permettra d’améliorer nos activités tout le long de la chaîne gazière et échanger les meilleures pratiques » avait ajouté M. Guitouni.

La phase d’initiation de ce projet durera deux ans et un comité d’experts sera installé pour planifier et superviser les travaux, a ajouté le communiqué.

La décision de la 19eme réunion a été entérinée lors du sommet des chefs d’état du GECF tenu en Bolivie le 24 Novembre 2017.

Le GECF est une organisation intergouvernementale créée lors de la 8ème session du Forum informel des mêmes pays, tenue à Moscou en décembre 2008.

Il est actuellement composé de 12 pays membres, en l’occurrence: l’Algérie, la Bolivie, la Guinée équatoriale, l’Egypte, l’Iran, la Libye, le Nigéria, le Qatar, la Russie, Trinidad et Tobago, les Emirats Arabes Unis et le Venezuela, ainsi que de 7 pays observateurs, à savoir l’Irak, le Kazakhstan, la Norvège, Oman,  les Pays-Bas, le Pérou et Azerbaïdjan.

Le GECF regroupe ainsi des pays qui, ensemble, détiennent plus des deux-tiers des réserves gazières de la planète.

A rappeler que M. Guitouni, prendra part dimanche 21 janvier en cours à Mascate à la réunion du Comité de suivi conjoint Opep et non Opep qui examinera les conclusions des travaux du Comité d’experts (le JTC).

Le Comité de suivi conjoint Opep et non Opep, ou le JMMC (Joint ministerial monitoring committee), est composé de trois pays membres de l’Opep que sont l’Algérie, le Koweït et le Venezuela et de deux pays non membres de l’Opep, à savoir la Russie et Oman.

Ce comité est chargé notamment de veiller à ce que les objectifs de la 171ème Conférence ministérielle de l’Opep et ceux de la Déclaration de coopération soient réalisés grâce à la mise en œuvre des ajustements volontaires de la production de pétrole des pays Opep et non Opep signataires de l’accord de coopération.