Le choix du thème de l’intégration économique et des zones de libre échange est dicté par le contexte international et régional actuel. Dans les faits, si l’Algérie a, à travers l’accord d’association avec l’Union européenne, largement ouvert ses marchés à la première puissance économique mondiale, elle  a fait preuve de moins de dynamisme en matière de construction communautaire et de développement partenarial avec ses pays voisins du Sud, en particulier, ceux du Maghreb et de la zone sahélienne. Une plus grande ouverture et un renforcement de la coopération économique et financière avec ces pays seront mutuellement bénéfiques. Ils viendront notamment conforter les efforts déployés par l’Algérie en matière de stabilisation politique et sécuritaire de l’ensemble de la région ; une région qui, du point de vue de son intégration économique, connait des retards par rapport à d’autres zones économiques en Afrique.

Où se situe l’Algérie en matière de ZLE et d’intégration régionale ? Quels sont les défis, les menaces et les opportunités et quelles stratégies devraient développer les entreprises algériennes dans un tel contexte ? Est-ce que l’immobilisme est encore viable ? Autant de questions qui guideront les débats.

PWP ZLE

PWP ZLE 2